Stance contre Mlle Colletet

0 124

Stance contre Mlle Colletet


qui faisait des vers pendant le vivant de son mari, et qui n’en fit plus après sa mort.

Les oracles ont cessé ;
Colletet est trépassé.
Dès qu’il eut la bouche close,
Sa femme ne dit plus rien ;
Elle enterra vers et prose
Avec le pauvre chrétien.

En cela je plains son zèle;
Et ne sais au par-dessus
Si les Grâces sont chez elle;
Mais les Muses n’y sont plus.

Sans gloser sur le mystère
Des madrigaux qu’elle a faits,
Ne lui parlons désormais
Qu’en la langue de sa mère.
Les oracles ont cessé;
Colletet est trépassé.

« Guillaume Colletet mourut le 10 février 1669, à l’Age de soixante-deux ans, étant né le 12 mars 1598. Après sa mort, la fraude qu’il avait employée pour faire une réputation de poète à sa femme se découvrit. Cette muse, qui avait fait tant de bruit, fut changée eu une femme commune, ignorante, et sotte. C’est alors que La Fontaine fit contre elle cette pièce de vers- Elle se nommait Claudine Lenain, et était la fille d’un tailleur de pierres, et de Marie Soyer, sa femme…lire la suite

(Charles Athanase Walckenaer)

Au travers de toute sa vie, La Fontaine, malgré sa nature joyeuse, épicurienne, sans ostentation cependant, a gardé un arrière-fonds de mélancolie… » Paul Nayrac

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.