Sources des fables de La Fontaine

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Où La Fontaine a puisé ses fables


“Achille Delboulle, né en 1834 et décédé en 1905, philologue et lexicographe, historien de la langue française et  Professeur au Lycée du Havre.

 Préface

Tous les lettrés connaissent la belle édition des Fables de La Fontaine publiée par la librairie Hachette : c’est un monument digne du poète qui a été nommé assez justement l’Homère de la France. Les notices qui précèdent chacune des fables et qui enseignent les sources où a puisé La Fontaine, le commentaire littéraire et grammatical, ont été faits avec le plus grand soin. Mais dans un travail de ce genre, il est difficile d’être complet : c’est avec ce qui a échappé aux recherches des éditeurs que j’ai fait ce petit livre où rien n’a été accueilli qui ne fût bon à enrichir le commentaire ou à éclairer le texte. Entre les nombreuses fables, composées du XIIIe au XVIe siècle, que j’ai transcrites en partie ou tout entières, beaucoup ne sont pas sans mérite : il est utile de les connaître, cela ne dût-il servir qu’à nous faire mieux goûter l’art merveilleux du « bonhomme », et « son ample comédie à cent actes divers ».
Le Havre, 3 juin 1890.

  1. La Cigale et la Fourmi
  2. Le Corbeau et le Renard

 

(Les Fables de La Fontaine, additions à l’histoire des fables, comparaisons, rapprochements, notes littéraires et lexicographiques, etc. Achille Delboulle, Paris 1891.)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

On vous recommande : l'Art de lire les fables

C’est à l’usage de ceux qui lisent mal les Fables de La Fontaine, et de ceux qui es lisent trop bien, que nous publions ces essais de lecture à haute voix ou de récitation. La méthode, s’il est permis de donner ce nom ‘à une nouvelle disposition typographique, est simple et d’une application facile. Elle consiste seulement à suivre, en lisant, les indications suivantes qui ont rapport à la ponctuation, au trait —, au double trait =, à l’alinéa et aux mots italiques. La ponctuation simple — représente une pause variable...

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.