C’est quoi une réginglette ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Qu’est-ce qu’une réginglette ?


…Les gens n’étant plus occupés
Feront aux oisillons la guerre;
Quand reginglettes et réseaux
Attraperont petits oiseaux,
Ne volez plus de place en place…
L’Hirondelle et les petits Oiseaux

hirondelle-et-les-petits-oiseaux-gustave-doreJe dois suppléer ici à l’insuffisance des dictionnaires, qui ont tous admis ce mot d’après La Fontaine, sans en donner l’explication. On appelle ginglette ou reginglette un piège portatif pour prendre les oiseaux, forme avec un bois flexible, qu’on courbe en arc en assujettissant les deux bouts avec une ficelle. On ploie cet arc, et on le maintien dans cet état en serrant la ficelle dans un trou, percé à un des bouts de l’arc, et dans lequel on a enfoncé légèrement une cheville en bois, qu’on nomme marchette. On dispose sur la marchette une petite ficelle, avec un collet ouvert en rond. C’est là qu’on suspend une grappe de raisin, ou tout autre appât. L’oiseau, pour pouvoir s’en saisir, est obligé de se poser sur la marchette, que par son poids il fait sortir du trou ; l’arc se redresse aussitôt, le nœud du collet se resserre, et l’oiseau est pris par la patte. C’est dans les départements qui composaient l’ancienne Normandie et le Perche, qu’on nommé ginglette ou reginglette cette espèce de piège; mais dans d’autres parties de la France on le nomme raquette – votant, repene, ou plus communément repenette : cependant il y a cette différence entre la reginglette et la repenelle, que ce dernier piège se fait avec deux arbustes flexibles, dépouillés de leurs rameaux, qu’on courbe l’un vers l’autre, au lieu que la reginglette se forme avec une simple verge ou baguette. Au reste, l’artifice et les effets de ces deux sortes de pièges sont les mêmes, et la ginglette ou reginglette peut être considérée comme une repenelle on repene portative.
Pour la parfaite intelligence de cette explication, on peut consulter l’ouvrage intitulé Ruses innocentes du frère François Frostain, religieux de Grammont, 1688 , in-4°, liv. I, ch. xxxi et xxxii, p. 116 – 118 et 161.
Walckenaer

Dictionnaire Littré :

Reginglette – [re-jin-glè-t’] s. f.

– Piège pour les petits oiseaux ainsi construit : on prend une longue branche de châtaignier ou autre bois flexible, que l’on replie de force sur elle-même, de manière néanmoins à lui laisser tout son ressort ; on perce à travers le corps de la branche un trou, par lequel on fait passer l’extrémité repliée, qui porte une planchette placée perpendiculairement ; cette planchette est tenue écartée du corps de la branche par une autre planchette horizontale très mobile, placée en équilibre ; l’appât est mis sur la planchette perpendiculaire ; la reginglette est plantée en terre ; l’oiseau se pose sur la planchette horizontale pour prendre l’appât, fait trébucher cette planchette ; et la planchette perpendiculaire, n’étant plus retenue, vient frapper l’oisillon qu’elle blesse ou tue.
– Autre espèce de reginglette : piège composé d’une branche fortement courbée et d’une ficelle double qui sous-tend cette manière d’arc ; l’oisillon, attiré par l’appât de quelque graine, se pose, pour la becqueter, sur une chevillette qui échappe, la branche se redresse, et la petite bête se trouve arrêtée par la patte. ♦ On les prend [les rossignols] aux gluaux…. dans des reginglettes tendues sur la terre nouvellement remuée, BUFFON., Ois. t. IX, p. 156

ÉTYMOLOGIE

Reginglette tient au mot du Berry reginguer, regimber, lequel reginguer vient de gigue, jambe, avec intercalation de la nasale.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

On vous recommande : l'Art de lire les fables

C’est à l’usage de ceux qui lisent mal les Fables de La Fontaine, et de ceux qui es lisent trop bien, que nous publions ces essais de lecture à haute voix ou de récitation. La méthode, s’il est permis de donner ce nom ‘à une nouvelle disposition typographique, est simple et d’une application facile. Elle consiste seulement à suivre, en lisant, les indications suivantes qui ont rapport à la ponctuation, au trait —, au double trait =, à l’alinéa et aux mots italiques. La ponctuation simple — représente une pause variable...

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.