Quittance sous seing-privé

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quittance sous seing-privé


pour la ballade précédente, par Pellisson

juillet 1659

De mes deux yeux, ou de mes deux soleils,
J’ai lu vos vers qu’on trouve sans pareils,
Et qui n’ont rien qui ne me doive plaire.
Je vous tiens quitte, et promets vous fournir
De quoi par-tout vous le faire tenir,
Pour le passé, mais non pour l’avenir.
En puissiez-vous dans cent ans autant foire !

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

On vous recommande : l'Art de lire les fables

C’est à l’usage de ceux qui lisent mal les Fables de La Fontaine, et de ceux qui es lisent trop bien, que nous publions ces essais de lecture à haute voix ou de récitation. La méthode, s’il est permis de donner ce nom ‘à une nouvelle disposition typographique, est simple et d’une application facile. Elle consiste seulement à suivre, en lisant, les indications suivantes qui ont rapport à la ponctuation, au trait —, au double trait =, à l’alinéa et aux mots italiques. La ponctuation simple — représente une pause variable...

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.