Prise de Douai

0 91

Prise de Douai


Douai, ville à Pallas si chère,
Soit que Pallas se considère
Un armet à la tête, ou l’aiguille à la main,
Douai, la fille de Louvain,
Bénit le conquérant dont le bras l’a soumise.
Elle n’a jamais cru la révolte permise,
Ni suivi des Flamands les cœurs séditieux.
Cette ardeur si fidèle à Louis est acquise :
Car quel roi la mérite mieux?

 

Image par Adam François van der Meulen

Au travers de toute sa vie, La Fontaine, malgré sa nature joyeuse, épicurienne, sans ostentation cependant, a gardé un arrière-fonds de mélancolie… » Paul Nayrac

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.