Prise de Cambrai

0 82

Prise de Cambrai


Cambrai portoit son nom aux terres inconnues;
Ses plus fiers ennemis n’osoient en approcher ;
Ils passoient, et ce lieu, plus ferme qu’un rocher,
Gardoit un air tranquille et menaçoit les nues.
Qu’ont servi ses châteaux, ni leurs cimes chenues?
Ce rempart s’est soumis : c’étoit le seul recoure
Que l’Ibère opposoit au cours
D’un torrent qui sans doute eût emporté le reste.
La paix a suspendu ces rapides efforts.
Flandre, ton sort dépend d’un conquérant modeste,
Et non des ligues et des forts.

 

Image par : Adam François van der Meulen

Au travers de toute sa vie, La Fontaine, malgré sa nature joyeuse, épicurienne, sans ostentation cependant, a gardé un arrière-fonds de mélancolie… » Paul Nayrac

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.