Prédictions pour les quatre saisons de l’année

0 66

Prédictions pour les quatre saisons de l’année


Mises dans un almanach donné à Mme de Montespan par Mme de Fontanges le premier de l’an.

1680

HIVER.

Tout est fait pour Louis ; et, dans leur consistoire,
Les dieux ont résolu de suivre ses désirs.
Mars a passé le Rhin jusqu’ici pour sa gloire ;
L’Amour le va bientôt passer pour ses plaisirs.

PRINTEMPS.

Le retour des zéphyrs nous annonce la guerre ;
Les cœurs sont à présent pleins d’un autre souci :
Et jamais le printemps n’amena sur la terre
Tant d’amoureux désirs que fera celui-ci.

ÉTÉ.
Flore a fait son devoir ; Cérès, Bacchus, Pomone,
Feront aussi le leur, si je lis dans les cieux :
Un printemps éternel, une éternelle automne,
En faveur de Louis vont régner dans ces lieux.

AUTOMNE.

Des fruits d’un doux hymen je vois l’heureux présage,
Avant que de cet an l’on ait atteint le bout :
Il doit naître un enfant3 qui surmonterait tout,
Si son aïeul n’avait achevé cet ouvrage.

 

C’est à ce cadeau de madame de Fontanges à madame de Montespan que madame de Sévigné fait allusion quand elle dit, dans sa lettre en date du 5 janvier 1680 : « Pour la personne qu’on ne voit point, elle parait quelquefois comme une divinité ; elle a donné des étrennes magnifiques à sa devancière et à tous ses enfants. »
Le mariage du dauphin de France avec Marie-Anne-Victoire de Bavière était arrêté depuis longtemps, et la princesse se disposait à passer le Rhin pour venir en France le conclure. Voyez, Reboulet, Histoire du siècle de Louis XIV, t. II, p. 375.

Au travers de toute sa vie, La Fontaine, malgré sa nature joyeuse, épicurienne, sans ostentation cependant, a gardé un arrière-fonds de mélancolie… » Paul Nayrac

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.