Pièces justificatives

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pièces justificatives


I

Acte de baptême de Jean de la Fontaine (extrait du registre de la paroisse de Saint-Crépin, à Château-Thierry).
Le VIIIe. jour de ce présent mois (juillet) es l’an mil six cent vingt et ung, a esté baptisé par moi soussigné curé, un fils nommé Jehan. Le père M. Charles de la Fontaine, conseiller du Roi et maistre des eaux et forêts [de] la duché de Chaûry. La mère damoyselle Françoise Pydou. Le parin, honorahle homme Jehan de la Fontaine, la marine Claude Josse, femme de M. Louis Guerin (ou Gurin ?), aussi maistre des eaux et forests au dict lieu.
(Signé) La Vallée. — De la Fontaine.

II

Acte de baptême de Claude de la Fontaine, frère puîné du poète (extrait du registre de la paroisse de Saint-Crépin, à Château-Thierry),
Ce mesme jour et an que dessus (26e. jour de septembre 1623), a esté baptisé par moy soubsignè curé ung fils nommé Claude. Le père M. Charles de la Fontaine, maistre des eaux et forests au duché de Chaûry. La mère damoyselle Françoise Pydou. Le parin Claude Rousselet, escuyer, conseiller du Roi et président au siège dudict lieu. La marine damoyselle Françoise Contesse, femme de M. Charles de la Haye, prevost audict Chaûry.
(Signé) La Vallée. C. Rousselet. — Françoise Contesse.

III

Acte de baptême de Charles de la Fontaine, fils du poète (extrait du registre de la paroisse de Saint-Crépin, à Château-Thierry).
Le trente octobre et an que dessus (1653) a esté baptisé par moy prestre et curé de cette église soubsigné, un fils Charles. Son père Jehan de la Fontaine, maistre des eaux et forêts, sa mère Marie Héricart. Le parin M. François de Mocroix, chanoine de l’église cathédrale de Rheims, la marine Geneviefve Her belin, femme de M. Jehan Josse, avocat au Parlement,
(Signé) Drouart. Gexeviève Herbelin, — F, Maucroix.

IV

Acte d’inhumation de la Fontaine [extrait du registre des sépultures de la paroisse de Saint-Eustache de Paris*).
Le jeudy 14e. (avril 1695), deffunct Jean de la Fontaine, un des quarante de l’Acad. françoise, Agé de soixante-seize ans, demeurant rue Platrière à l’hoste Derval (sic) décédé du 13e. du présent mois, a esté inhumé au cimetierre des Saints-Innocents.
Chandelet.

* Nous le donnons d’après le Dictionnaire critique d’histoire et de biographie de Jal, p. 723 B. — D’Olivet s’est trompé, lorsqu’il a dit (Histoire de l’Académie, p. 332) que la Fontaine » fut enterré dans le cimetière de Saint-Joseph, à l’endroit même où Molière avoit été mis, vingt-deux ans auparavant, » — On trouvera ci-après, dans l’Appendice, sous le numéro II, une note sur la sépulture de la Fontaine.

V

Acte d’inhumation de Marie Héricart, veuve de Jean de la Fontaine
(extrait des registres mortuaires de Château-Thierry).
L’an 1709, le 9 novembre, a été inhumée au grand cemitiere dame Marie Hericard, veufve de Jean de la Fontaine, genthôme [sic ?) servant ordinaire de Madame la duchesse d’Orléans, âgée de soixante et dix-sept ans, au convoy de laquelle ont assisté ses parens et amys avec nous soussignés.
Pinterel de Niert
Pinterel – Douceur *

* C’est le nom du curé, Pierre-Louis Douceur, bachelier de Sorbonne.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

On vous recommande : l'Art de lire les fables

C’est à l’usage de ceux qui lisent mal les Fables de La Fontaine, et de ceux qui es lisent trop bien, que nous publions ces essais de lecture à haute voix ou de récitation. La méthode, s’il est permis de donner ce nom ‘à une nouvelle disposition typographique, est simple et d’une application facile. Elle consiste seulement à suivre, en lisant, les indications suivantes qui ont rapport à la ponctuation, au trait —, au double trait =, à l’alinéa et aux mots italiques. La ponctuation simple — représente une pause variable...

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.