Morales des fables de La Fontaine F

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ABCDEFGHIJLMNOPQRSTUV
Chiffres Romains : le Livre – Chiffres Arabes : la fable.

Fables :

Les fables ne sont pas ce qu’elles semblent être,
Le plus simple animal nous y tient lieu de maître. VI, I.

Les bêtes, à qui mieux mieux,
Y font divers personnages,
Les uns fous, les autres sages :
De telle sorte pourtant
Que les fous vont l’emportant ;
La mesure en est plus pleine. LX. 1

Famine :

Sotte de ne pas voir que le plus grand des soins
Ce doit être celui d’éditer la famine. III. 6

Femme :

Je ne suis pas de ceux qui disent : Ce n’est rien;
C’est une femme qui se noie.
Je dis que c’est beaucoup, et ce sexe vaut bien
Que nous le regrettions, puisqu’il fait notre joie. III. 16.

Si de ma vie Je vous rappelle, et qu’il m’en prenne envie,
Puissé-je cher les morts avoir, pour mes péchés,
Deux femmes comme vous sans cesse à mes côtés! VII. 2.

Fenêtres, voy. Naturel (le) :

Fêtes :

Le mal est que dans l’an s’entremêlent des jours
Qu’il faut chômer : on nous ruine en fêtes. VIII. 2.

Fille, voy. Seigneur, tout, Trafiquant.

Fin :

En toute chose il faut considérer la fin. III, 5.

Financier :

Le financier se plaignait
Que les soins de la Providence
N’eussent pas au marché fait vendre le dormir,
comme le manger et le boire. VIII. 2

Flatteur :

Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l’écoute. I. 2

Fort :

La raison du plus fort est toujours la meilleure. I. 10

Fortune :

Si sa fortune était petite.
Elle était sûre tout au moins. IV. 2

Qui ne court après la fortune? VII. 11

Ne cherchez point cette déesse,
Elle vous cherchera : son sexe en use ainsi. Ibid

  • Morales des fables de La Fontaine F
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

On vous recommande : l'Art de lire les fables

C’est à l’usage de ceux qui lisent mal les Fables de La Fontaine, et de ceux qui es lisent trop bien, que nous publions ces essais de lecture à haute voix ou de récitation. La méthode, s’il est permis de donner ce nom ‘à une nouvelle disposition typographique, est simple et d’une application facile. Elle consiste seulement à suivre, en lisant, les indications suivantes qui ont rapport à la ponctuation, au trait —, au double trait =, à l’alinéa et aux mots italiques. La ponctuation simple — représente une pause variable...

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.