Morale et fables La Fontaine H

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ABCDEFGHIJLMNOPQRSTUV
Chiffres Romains : le Livre – Chiffres Arabes : la fable.

Haleine :

St je voulais conter de point en point
Tout le détail, je manquerais d’haleine. VII. 7

Harangue :

Hé ! mon ami, tire-moi de danger.
Tu feras après ta harangue. I. 19

Hasard :

. . .Tout aveugle et menteur qu’est cet art.
Il peut frapper au but une fois entre raille :
Ce sont des effets du hasard. VIII. 16.

Herbe :

Manger l’herbe d’autrui quel crime abominable! VII, I.

Hercule, voy. aide : Héron :

Un jour, sur ses longs pieds, allait, je ne sais où,
Le héron au long bec emmanché d’un long cou. VII, 4.

Hirondelle :

La sœur de Philomèle, attentive à sa proie,
Malgré le bestion happait mouches dans l’air.
Pour ses petits, pour elle, Impitoyable joie,
Que ses enfants gloutons, d’un bec toujours ouvert,
D’un ton demi-formé, bégayante couvée,
Demandaient par dos cris encor mal entendus. X, 7.

Homme :

Rien qui ne soit d’abord éclairé par les dieux :
Tout ce que l’homme fait, il le fait a leurs yeux. IV. 19

Que l’homme ne sait guère, hélas ! ce qu’il demande ! VI, I,

Homme de bien , voy. Loup.

Huissier :

Jupiter, dit l’impie, est un bon créancier ;
Il ne se sert jamais d’huissier :
Eh! ! qu’est-ce donc que le tonnerre? IX, 15.

Huître :

Une s’était ouverte ; et, bâillant au soleil
Par un doux zéphyr réjouie.
Humait l’air, respirait, était épanouie,
Blanche, grasse, et d’un goût, à la voir, non pareil. VIII. 9

  • Morale et fables La Fontaine
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

On vous recommande : l'Art de lire les fables

C’est à l’usage de ceux qui lisent mal les Fables de La Fontaine, et de ceux qui es lisent trop bien, que nous publions ces essais de lecture à haute voix ou de récitation. La méthode, s’il est permis de donner ce nom ‘à une nouvelle disposition typographique, est simple et d’une application facile. Elle consiste seulement à suivre, en lisant, les indications suivantes qui ont rapport à la ponctuation, au trait —, au double trait =, à l’alinéa et aux mots italiques. La ponctuation simple — représente une pause variable...

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.