Maximes et vers de La Fontaine T

Maximes et vers de La Fontaine

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ABCDEFGHIJLMNOPQRSTUV
Chiffres Romains : le Livre – Chiffres Arabes : la fable.

Tables :

Jupin pour chaque état mit deux tables au monde :

L’adroit, le vigilant, et le fort, sont assis
A la première ; et les petits
Mangent leur reste à la seconde. X. 7

Taire ( se ) :

Il est bon de parler, et meilleur de se taire ;
Mais tous deux sont mauvais alors qu’ils sont outrés, VIII. 10

Talent :

Ne forçons point notre talent :
Nous ne ferions rien avec grâce. IV. 5.

Taupinée :

La moindre taupinée était mont à ses yeux. VIII, 9.

Tempérament :

Quoi qu’on fasse,
Propos, conseil, enseignement.
Rien ne change un tempérament. VIII, 15,

Voy. Rien de trop.

Tempérance :

Chose étrange! on apprend la tempérance aux chiens,
Et l’on ne peut l’apprendre aux hommes ! VIII, 7

Temps :

Ses soins ne purent faire
Qu’elle échappât au temps , cet insigne larron. VII, 5.

Le temps, qui toujours marche, avait pendant deux nuits
Échancré, selon l’ordinaire.
De l’astre au front d’argent la face circulaire. XI, 6.

Tête :

Pauvre bête,
Tandis qu’à peine à tes pieds tu peux voir,
Penses-tu lire au-dessus de ta tête ? II, 12.

Voy. Cervelle, couronne.

Thésauriseur :

Un homme accumulait. On sait que cette erreur
Va souvent jusqu’à la fureur.
Celui-ci ne songeait que ducats et pistoles.
Quand ces biens sont oisifs, je tiens qu’ils sont frivoles. XII, 3

Tiens :

Un Tiens vaut, ce dit-on, mieux que deux Tu L’auras :
L’un est sûr, l’autre ne l’est pas. V, 3.

Voy. Sou.

tout :

Cette fille voulait aussi
Qu’il eût du bien, de la naissance,
De l’esprit, enfin tout. Mais qui peut tout avoir ! VII. 4

Travail :

Le travail est un trésor. V. 9

Voy. Peine.

Tristesse :

Sur les ailes du temps la tristesse s’envole. VI. 21

Trompette :

Et les petits en même temps
Voletant, se culbutant, Délogèrent tous sans trompette. IV. 22

Trompeur :

… C’est double plaisir de tromper le trompeur. II. 14
Il n’est pas malaisé de tromper un trompeur. X. 5

  • Maximes et vers de La Fontaine
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

On vous recommande : l'Art de lire les fables

C’est à l’usage de ceux qui lisent mal les Fables de La Fontaine, et de ceux qui es lisent trop bien, que nous publions ces essais de lecture à haute voix ou de récitation. La méthode, s’il est permis de donner ce nom ‘à une nouvelle disposition typographique, est simple et d’une application facile. Elle consiste seulement à suivre, en lisant, les indications suivantes qui ont rapport à la ponctuation, au trait —, au double trait =, à l’alinéa et aux mots italiques. La ponctuation simple — représente une pause variable...

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.