Lettres à la femme de La Fontaine

Lettres à la femme de La Fontaine

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lettres et plan du voyage de La Fontaine


Ce voyage en Limousin est encore une suite de la disgrâce de Fouquet. Jannart était un des substituts de Fouquet, quand celui-ci était procureur général du parlement de Paris. Il fut exilé à Limoges; la Fontaine le suivit : il passa par Amboise et visita le château, où Fouquet avait clé enfermé pendant quelque temps. Il admira, la vue qu’on a du haut de ce château ; car la Fontaine a le goût des belles vues et des beaux paysages, plus qu’on ne l’avait de son temps. Puis, faisant un retour sur le malheur de son bienfaiteur: « De tout cela, dit-il, le pauvre M. Fouquet ne put jamais, pendant son séjour, jouir un petit moment : on avait bouché toutes les fenêtres de sa chambre, et on n’y avait laissé qu’un trou par le haut. Je demandai de la voir : triste plaisir, je vous le confesse; mais enfin je le demandai. Le soldat qui nous conduisait n’avait pas la clef; au défaut, je fus longtemps à considérer la porte, et me fis conter la manière dont le prisonnier était gardé. Je vous en ferais volontiers la description : mais ce souvenir est trop affligeant.

  1. Clamart, le 25. Août 1663
  2. Amboise, le 30. Août 1663
  3. Richelieu, ce 3 Septembre 1663
  4. Châtellerault, ce 5 Septembre 1663
  5. Limoges, ce 12 Septembre 1663
  6. Limoges, ce 19 Sep. 1663.
Le Voyage de La Fontaine dans le Limousin
Le Voyage de La Fontaine dans le Limousin

lette-manuscrite-de-la-fontaine-a-sa-femme

Texte de (La Fontaine et Les Fabulistes, M. Saint-Marc Girardin, 1867)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

On vous recommande : l'Art de lire les fables

C’est à l’usage de ceux qui lisent mal les Fables de La Fontaine, et de ceux qui es lisent trop bien, que nous publions ces essais de lecture à haute voix ou de récitation. La méthode, s’il est permis de donner ce nom ‘à une nouvelle disposition typographique, est simple et d’une application facile. Elle consiste seulement à suivre, en lisant, les indications suivantes qui ont rapport à la ponctuation, au trait —, au double trait =, à l’alinéa et aux mots italiques. La ponctuation simple — représente une pause variable...

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.