Le Paon se plaignant à Junon

Le Paon se plaignant à Junon

  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage

Le Paon se plaignait à Junon :
Déesse, disait-il, ce n’est pas sans raison
Que je me plains, que je murmure :
Le chant dont vous m’avez fait don
Déplaît à toute la Nature ;
Au lieu qu’un Rossignol, chétive créature,
Forme des sons aussi doux qu’éclatants,
Est lui seul l’honneur du Printemps.
Junon répondit en colère :
Oiseau jaloux, et qui devrais te taire,
Est-ce à toi d’envier la voix du Rossignol,
Toi que l’on voit porter à l’entour de ton col
Un arc-en-ciel nué de cent sortes de soies ;
Qui te panades, qui déploies
Une si riche queue, et qui semble à nos yeux
La Boutique d’un Lapidaire ?
Est-il quelque oiseau sous les Cieux
Plus que toi capable de plaire ?
Tout animal n’a pas toutes propriétés.
Nous vous avons donné diverses qualités :
Les uns ont la grandeur et la force en partage ;
Le Faucon est léger, l’Aigle plein de courage ;
Le Corbeau sert pour le présage,
La Corneille avertit des malheurs à venir ;
Tous sont contents de leur ramage.
Cesse donc de te plaindre, ou bien, pour te punir,
Je t’ôterai ton plumage.

Notes de A. de Closset :

nué, nuancé.

paon-se-plaignant-par-david-johannot-adam-etc–  Panades. Se panader a été fait du nom français du paon lui-même, comme se pavaner, qui est l’emploi ordinaire, a été fait du nom latin. (Ch. Nodier.) M. Géruzez dit à ce sujet : « On a tort de donner comme synonymes se panader et se pavaner : le paon se panade lorsqu’il étale sa queue, il se pavane lorsqu’il marche orgueilleusement. Ainsi, au figuré, on devra dire d’un homme qu’il se panade lorsqu’il est chargé de pierreries et de riches étoffes, et qu’il se pavane quand sa démarche est orgueilleuse. Il y a des gens qui se pavanent et se panadent tout ensemble. »

–  Boutique. Manque de noblesse. Bottega, d’où nous avons fait boutique, vient du mot botta, qui signifie le plein-ceintre que formait sur la rue, dans les villes marchandes et toutes romanes de l’Italie, la salle basse destinée au travail. Lorsque Philippe Strozzi fit bâtir son palais somptueux, l’un des plus beaux monuments de Florence, il avait résolu de faire au rez-de-chaussée molte botteghe per entrata de suoi figliuoli, autant d’ouvertures de plein-ceintre qu’il voulait donner d’entrées particulières à ses fils.

  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

On vous recommande : l'Art de lire les fables

C’est à l’usage de ceux qui lisent mal les Fables de La Fontaine, et de ceux qui es lisent trop bien, que nous publions ces essais de lecture à haute voix ou de récitation. La méthode, s’il est permis de donner ce nom ‘à une nouvelle disposition typographique, est simple et d’une application facile. Elle consiste seulement à suivre, en lisant, les indications suivantes qui ont rapport à la ponctuation, au trait —, au double trait =, à l’alinéa et aux mots italiques. La ponctuation simple — représente une pause variable...

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.