Le Lion abattu par l’homme

Le Lion abattu par l’homme

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On exposait une peinture
Où l’artisan avait tracé
Un Lion d’immense stature
Par un seul homme terrassé.
Les regardants en tiraient gloire.
Un Lion en passant rabattit leur caquet.
« Je vois bien, dit-il, qu’en effet
On vous donne ici la victoire ;
Mais l’Ouvrier vous a déçus :
Il avait liberté de feindre.
Avec plus de raison nous aurions le dessus,
Si mes confrères savaient peindre. »

lion-abattu-homme-par-david-johannot-adam-etcSource Ésope, L’Homme et le Lion voyageant de compagnie :

Un lion voyageait un jour avec un homme. Ils se vantaient à qui mieux mieux, lorsque sur le chemin ils rencontrèrent une stèle de pierre qui représentait un homme étranglant un lion. Et l’homme la montrant au lion dit : « Tu vois comme nous sommes plus forts que vous. » Le lion répondit en souriant : « Si les lions savaient sculpter, tu verrais beaucoup d’hommes sous la patte du lion. »

Morale : Bien des gens se vantent en paroles d’être braves et hardis ; mais l’expérience les démasque et les confond. (trad. Chambry, 1927)

Analyses et commentaires de Walckenaer :

– Esope 223, 169.

Le Lion abattu par l’homme

Un des commentateurs de notre poète le blâme de n’avoir pas employé ici le mot artiste. Un autre commentateur remarque avec raison qu’artisan était le mot propre du temps de La Fontaine, mais il ajoute à tort que cette expression était usitée pour indiquer eu général ceux qui cultivaient les arts du dessin. Artisan signifiait l’auteur d’un ouvrage quelconque, soit des beaux-arts, soit des arts mécaniques, soit même d’une entreprise, de quelque nature qu’elle fût. Le même commentateur ajoute que le mot artiste est très-moderne : il se trompe encore ; ce mot était en usage du temps de La Fontaine ; mais on l’employait presque exclusivement pour désigner ceux qui étaient habiles à exécuter des opérations chimiques ou docimastiques. (Voyez le Dictionnaire de l’Académie française, 1696, in-folio, aux mots Artiste et Artisan.)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

On vous recommande : l'Art de lire les fables

C’est à l’usage de ceux qui lisent mal les Fables de La Fontaine, et de ceux qui es lisent trop bien, que nous publions ces essais de lecture à haute voix ou de récitation. La méthode, s’il est permis de donner ce nom ‘à une nouvelle disposition typographique, est simple et d’une application facile. Elle consiste seulement à suivre, en lisant, les indications suivantes qui ont rapport à la ponctuation, au trait —, au double trait =, à l’alinéa et aux mots italiques. La ponctuation simple — représente une pause variable...

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.