Le juge de Mesle

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

icon-angle-double-right Contes de La Fontaine

Deux avocats qui ne s’accordaient point
Rendaient perplex un juge de province:
Si ne put onc découvrir le vrai point;
Tant lui semblait que fût obscur et mince.
Deux pailles prend d’inégale grandeur:
Du doigt les serre; il avait bonne pince.
La longue échet sans faute au défendeur,
Dont renvoyé s’en va gai comme un prince.
La cour s’en plaint, et le juge repart:
Ne me blâmez, Messieurs, pour cet égard:
De nouveauté dans mon fait il n’est maille;
Maint d’entre vous souvent juge au hasard,
Sans que pour ce tire à la courte paille.

“Le juge de Mesle”

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

« Les petits drames de notre fabuliste sont une imitation parfaite de la nature ; son style, plein de grâce, a toute la limpidité d'une pensée naïve et simple; néanmoins, on ne le comprend pas toujours. » Voltaire a dit aussi : « Les Fables de La Fontaine ont besoin de « notes, surtout pour l'instruction des étrangers. » Aimé-Martin

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.