Le juge de Mesle

  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage

Contes

Jean de La Fontaine – Conte : Le juge de Mesle

Deux avocats qui ne s’accordaient point
Rendaient perplex un juge de province:
Si ne put onc découvrir le vrai point;
Tant lui semblait que fût obscur et mince.
Deux pailles prend d’inégale grandeur:
Du doigt les serre; il avait bonne pince.
La longue échet sans faute au défendeur,
Dont renvoyé s’en va gai comme un prince.
La cour s’en plaint, et le juge repart:
Ne me blâmez, Messieurs, pour cet égard:
De nouveauté dans mon fait il n’est maille;
Maint d’entre vous souvent juge au hasard,
Sans que pour ce tire à la courte paille.

Analyse et notes de Louis Moland :

Le juge de Mesle

Le Juge de Mesle. Nous avons relevé le renseignement que donne le manuscrit de Conrart, t. IX, p. 157,

le-juge-mesle_contes_la_fontaine_

« le Juge de Mesle, petite ville qui appartient à M. le Prince, » et indiqué qu’il est ici question de Mêle ou MesIe-sur-Sarthe. Cette petite ville est à quatre lieues d’Alençon, dans le département de l’Orne. C’était une baronnie dans la sergenterie ou châtellenie d’Essay, où l’on comptait quatre-vingt-neuf feux. Ce lieu est fort ancien, et il en est fait mention au IX siècle. Une désignation si particulière semblerait indiquer que le poète a   mis en vers   un fait connu.  Pourtant ce juge est bien proche parent du juge Bridoye de Rabelais « qui sententioit les procès au sort des dez, » et expliquait sa conduite en répétant sans cesse à ses collègues : « Comme vous aultres, messieurs, comme vous aultres. » (Voyez Pantagruel, liv. III, chap. 39 et suiv.). Voir aussi Straparole, Nuit XIIII, fable 10, et Morlini, Nouvelle LXVIII.

Notes de Hyacinthe Dusevel¹ :

…  le passage du recueil de Conrart, cité par M. Louis Paris, et duquel il résulte que la plupart des éditeurs des contes de la Fontaine se sont trompés, en intitulant un de ces contes : le Juge de Mesle. C’est le Juge de Nesle que porte le recueil Conrart, et c’est à cette petite ville du département de la Somme, qu’appartient conséquemment, le héros du conte. Voici, au reste, comment s’exprime à cet égard le savant directeur du Cabinet historique : « On connaît l’épigramme insérée dans les contes de la Fontaine, sous le titre de : le Juge de Mesle. Il n’y a point de ville en France de ce nom de Mesle ; les éditeurs des contes ne se sont point fait cette objection. Or, ou verra que le n° 37 du volume Conrart que nous dépouillons, donne cette pièce sous ce titre : le Juge de Nesle, petite ville qui appartient à M. Le Prince, et l’on sait qu’en effet Nesle, en Picardie, était du domaine du Prince de Condé : bien d’autres rectifications peuvent se faire à l’aide de ce recueil. » (La Picardie, revue historique, archéologique & littéraire, Volume 6, Delattre-Lenoel, 1860).

¹Hyacinthe Dusevel (1796-1881)
Avocat, archéologue, publiciste et historien. – Fondateur de la Société des lettres et arts de l’arrondissement de Doullens, et membre fondateur des Antiquaires de Picardie. – Inspecteur des monuments historiques du département de la Somme, puis inspecteur du travail des enfants dans l’arrondissement d’Amiens. – Fondateur de la «Feuille de Doullens» (source data.bnf.fr)

  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

On vous recommande : l'Art de lire les fables

C’est à l’usage de ceux qui lisent mal les Fables de La Fontaine, et de ceux qui es lisent trop bien, que nous publions ces essais de lecture à haute voix ou de récitation. La méthode, s’il est permis de donner ce nom ‘à une nouvelle disposition typographique, est simple et d’une application facile. Elle consiste seulement à suivre, en lisant, les indications suivantes qui ont rapport à la ponctuation, au trait —, au double trait =, à l’alinéa et aux mots italiques. La ponctuation simple — représente une pause variable...

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.