La Cigale et la Fourmi, par C. Beaulieu

0 28

Contre-partie des fables de Jean de la Fontaine

A Mademoiselle Ernestine A***

Une vieille fourmi lasse enfin d’amasser,
A jouir voulut commencer ;
Je suis riche, dit-elle, et souvent je m’ennuie ;
On dit que les beaux arts enfantent la gaîté :
Cultivons les beaux arts ; les beaux arts dans la vie
Doivent par l’agrément, avoir sur la santé,
Une douce influence ;
Si j’apprenais la danse ?
A mon âge danser ! Non, apprenons le chant :
Dame cigale en ce moment,
De besogne étant peu pressée,
De m’enseigner elle prendra le soin,
Pour l’honneur seul ; car elle est trop sensée
Pour douter que du riche on puisse avoir besoin.
Dans sa généreuse pensée,
Notre fourmi s’en va trouver
Son ancienne emprunteuse,
Cigale la chanteuse ;
Et pour le lui faire approuver,
Expose son projet. La cigale moqueuse,
Sourit,
Et dit :
Moi, pour vous plaire,
Répondre à votre désir,
Nenni : Rappelez-vous ma chère,
Que je refuse le plaisir
A celle, qui pour me punir,
Me refusa le nécessaire.

La Cigale et la Fourmi , Charles Beaulieu 18??-????

Au travers de toute sa vie, La Fontaine, malgré sa nature joyeuse, épicurienne, sans ostentation cependant, a gardé un arrière-fonds de mélancolie… » Paul Nayrac

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.