Jean de La Fontaine et ses adages S

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ABCDEFGHIJLMNOPQRSTUV
Chiffres Romains : le Livre – Chiffres Arabes : la fable.

Sabbat:

Le meuble et 1’équipage aidaient fort à la chose,
Quatre sièges boiteux, un manche de balai,
Tout sentait son sabbat et sa métamorphose. VII, 14

Sage :

Le sage dit, selon les gens,
Vive le roi ! vive la ligue! II, 5

Le sage est ménager du temps et des paroles. VIII, 26

Voy. Écrevisse :

Sagesse :

C’est un trésor qui n’embarrasse point. VII, 5

Saut :

Perrette là-dessus saute aussi, transportée :
Le lait tombe ; adieu veau, vache, cochon, couvée. VII, 9

Savants :

D’un certain magister le rat tenait ces choses,
Et les disait à travers champs,
N’étant pas de ces rats qui, les livres rongeants,
Se font savants jusques aux dents. VII, 9

Ils sont toujours logés à la troisième chambre,
Vêtus au mois de juin comme au mois de décembre,
Ayant pour tout laquais leur ombre seulement. VIII, 19

Savetier :

Un savetier chantait du matin jusqu’au soir :
C’était merveilles de le voir,
Merveilles de l’ouïr. Il faisait des passages,
Plus content qu’aucun des sept sages. VIII, 2

Scélérat :

Tout bien considéré, je te soutiens en somme
Que, scélérat pour scélérat,
Il vaut mieux être un loup qu’un homme. XII, 1

Secours :

En ce monde il se faut l’un l’autre secourir. VI, 16

Secret :

Rien ne pèse tant qu’un secret :
Le porter loin est difficile aux dames ;
Et je sais même sur ce fait
Bon nombre d’hommes qui sont femmes. VIII, 6

Seigneur ( le ) :

Il déjeûne très-bien ; aussi fait sa famille,
chiens, chevaux et valets, tous gens bien endentés :
Il commande chez l’hôte, y prend des libertés,
Boit son vin, caresse sa fille. IV 4

Sens :

Il n’est rien d’inutile aux personnes de sens. V, 19

Les sens tromperont
Tant que sur leur rapport les nommes jugeront. VII, 17

serpent :

Pauvre ignorant ! et que prétends-tu faire ?
Tu te prends à plus dur que toi,
Petit serpent à tête folle. V, 16

Voy. Couleuvre.

Société :

Ne nous associons qu’avecque nos égaux. V, 2

La Gazelle, le Rat, le Corbeau, la Tortue,
Vivaient ensemble unis : douce société !
Le choix d’une demeure aux humains inconnue
Assurait leur félicité. XII. 13

  • Jean de la Fontaine et ses adages
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

On vous recommande : l'Art de lire les fables

C’est à l’usage de ceux qui lisent mal les Fables de La Fontaine, et de ceux qui es lisent trop bien, que nous publions ces essais de lecture à haute voix ou de récitation. La méthode, s’il est permis de donner ce nom ‘à une nouvelle disposition typographique, est simple et d’une application facile. Elle consiste seulement à suivre, en lisant, les indications suivantes qui ont rapport à la ponctuation, au trait —, au double trait =, à l’alinéa et aux mots italiques. La ponctuation simple — représente une pause variable...

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.