Jean de La Fontaine et ses adages S

0 69

ABCDEFGHIJLMNOPQRSTUV
Chiffres Romains : le Livre – Chiffres Arabes : la fable.

Sabbat:

Le meuble et 1’équipage aidaient fort à la chose,
Quatre sièges boiteux, un manche de balai,
Tout sentait son sabbat et sa métamorphose. VII, 14

Sage :

Le sage dit, selon les gens,
Vive le roi ! vive la ligue! II, 5

Le sage est ménager du temps et des paroles. VIII, 26

Voy. Écrevisse :

Sagesse :

C’est un trésor qui n’embarrasse point. VII, 5

Saut :

Perrette là-dessus saute aussi, transportée :
Le lait tombe ; adieu veau, vache, cochon, couvée. VII, 9

Savants :

D’un certain magister le rat tenait ces choses,
Et les disait à travers champs,
N’étant pas de ces rats qui, les livres rongeants,
Se font savants jusques aux dents. VII, 9

Ils sont toujours logés à la troisième chambre,
Vêtus au mois de juin comme au mois de décembre,
Ayant pour tout laquais leur ombre seulement. VIII, 19

Savetier :

Un savetier chantait du matin jusqu’au soir :
C’était merveilles de le voir,
Merveilles de l’ouïr. Il faisait des passages,
Plus content qu’aucun des sept sages. VIII, 2

Scélérat :

Tout bien considéré, je te soutiens en somme
Que, scélérat pour scélérat,
Il vaut mieux être un loup qu’un homme. XII, 1

Secours :

En ce monde il se faut l’un l’autre secourir. VI, 16

Secret :

Rien ne pèse tant qu’un secret :
Le porter loin est difficile aux dames ;
Et je sais même sur ce fait
Bon nombre d’hommes qui sont femmes. VIII, 6

Seigneur ( le ) :

Il déjeûne très-bien ; aussi fait sa famille,
chiens, chevaux et valets, tous gens bien endentés :
Il commande chez l’hôte, y prend des libertés,
Boit son vin, caresse sa fille. IV 4

Sens :

Il n’est rien d’inutile aux personnes de sens. V, 19

Les sens tromperont
Tant que sur leur rapport les nommes jugeront. VII, 17

serpent :

Pauvre ignorant ! et que prétends-tu faire ?
Tu te prends à plus dur que toi,
Petit serpent à tête folle. V, 16

Voy. Couleuvre.

Société :

Ne nous associons qu’avecque nos égaux. V, 2

La Gazelle, le Rat, le Corbeau, la Tortue,
Vivaient ensemble unis : douce société !
Le choix d’une demeure aux humains inconnue
Assurait leur félicité. XII. 13

  • Jean de la Fontaine et ses adages

Au travers de toute sa vie, La Fontaine, malgré sa nature joyeuse, épicurienne, sans ostentation cependant, a gardé un arrière-fonds de mélancolie… » Paul Nayrac

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.