Hommage à La Fontaine par Vergier

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hommage à La Fontaine


M. Vergier, qu’on appelait alors l’abbé Vergier, et qui depuis a été commissaire général de la marine, homme de beaucoup d’esprit, et connu par ses excellentes parodies de plusieurs airs de Lully. Il fit le portrait de La Fontaine que l’on détachera pour mettre ici ; car il peint à merveille ses distractions prétendues qui lui tournent à profit.

Jean de La Fontaine et les bêtes
Jean de La Fontaine et les bêtes

Hé ! qui pourrait être surpris,
Lorsque La Fontaine s’égare ?
Tout le cours de ses ans n’est qu’un tissu d’erreurs,
Mais d’erreurs pleines de sagesse.
Les plaisirs l’y suivent sans cesse
Par des chemins semés de fleurs.
Les soins de sa famille, et ceux de la fortune
Ne causent jamais son réveil.
Il laisse à son gré le soleil
Quitter l’empire de Neptune,
Et dort tant qu’il plait au sommeil.
Il se lève au matin, sans savoir pour quoi faire.
Il se promène, il va, sans dessein, sans sujet,
Et se couche le soir, sans savoir d’ordinaire
Ce que dans le jour il a fait.

Vergier, Abbé

Texte Paul Lacroix

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

On vous recommande : l'Art de lire les fables

C’est à l’usage de ceux qui lisent mal les Fables de La Fontaine, et de ceux qui es lisent trop bien, que nous publions ces essais de lecture à haute voix ou de récitation. La méthode, s’il est permis de donner ce nom ‘à une nouvelle disposition typographique, est simple et d’une application facile. Elle consiste seulement à suivre, en lisant, les indications suivantes qui ont rapport à la ponctuation, au trait —, au double trait =, à l’alinéa et aux mots italiques. La ponctuation simple — représente une pause variable...

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.