Épithalame, l’Hyménée et l’Amour

0 78

Épithalame, l’Hyménée et l’Amour


A LL. AA. SS. Mlle de Bourbon, et Mgr le prince de Conti

Juin 1688

Hyménée et l’Amour vont conclure un traité
Qui les doit rendre amis pendant longues années.
Bourbon, jeune divinité,
Conti, jeune héros, joignent leurs destinées.
Coudé fa voit, dit-on, en mourant souhaité.
Ce guerrier, qui transmet à son fils en partage
Son esprit, son grand cœur, avec un héritage
Dont la grandeur non plus n’est pas à mépriser,
Contemple avec plaisir de la voûte éthérée
Que ce nœud s’accomplit, que le prince l’agrée,
Que Louis aux Condés ne peut rien refuser.
Le chœur des Muses se prépare : On attend de leurs nourrissons
Ce qu’un talent exquis et rare
Fait estimer dans nos chansons.
Apollon y joindra ses sons ;
Lui-même il apporte sa lyre.
Déjà l’amante de Zéphyre,
Et la déesse du matin,
Des dons que le printemps étale,
Commencent à parer la salle
Où se doit faire le festin.

O vous, pour qui les dieux ont des soins si pressants,

Bourbon, aux charmes tout puissants,
Ainsi qu’à l’âme toute belle,
Conti, par qui sont effacés
Les héros des siècles passés,
Conservez l’un pour l’autre une ardeur mutuelle !
Vous possédez tous deux ce qui plaît plus d’un jour,
Les grâces et l’esprit, seuls soutiens de l’amour.
Dans la carrière aux époux assignée,
Prince et princesse, on trouve deux chemins ;
L’un de tiédeur, commun chez les humains ;
La passion à l’autre fut donnée.

N’en sortez point ; c’est un état bien doux,
Mais peu durable en notre âme inquiète.
L’amour s’éteint par le bien qu’il souhaite ;
L’amant alors se comporte en époux.
Ne saurait-on établir le contraire,
Et renverser cette maudite loi ?
Prince et princesse, entreprenez l’affaire ;
Nul n’osera prendre exemple sur moi.
De ce conseil laites expérience ;
Soyez amants fidèles et constants.
S’il faut changer, donnez-vous patience,
Et ne soyez époux qu’à soixante ans.
Vous ne changerez point : écoutez Calliope ;
Elle a pour votre hymen dressé cet horoscope :

Pratiquer tous les agréments
Qui des époux font des amants,
Employer sa grâce ordinaire,
C’est ce que Conti saura faire.

Rendre Conti le plus heureux
Qui soit dans l’empire amoureux,
Trouver cent moyens de lui plaire,
C’est ce que Bourbon saura faire.

Apollon m’apprit l’autre jour
Qu’il naitrait d’eux Un jeune Amour
Plus beau que l’enfant de Cythère,
En un mot semblable à son père.
Former cet enfant sur les traits
Des modèles les plus parfaits,
C’est ce que Bourbon saura faire ;
Mais de nous priver d’un tel bien,
C’est à quoi Bourbon n’entend rien.

 

– Marie-Thérèse de Bourbon eut sept enfants de son mariage avec le prince de Conti. Quatre seulement vécurent, deux garçons et deux filles.
– Cet épithalame a été inséré à tort dans l’édition des Fables faite à Londres en 1708, fable ccxxyi, et depuis dans toutes les autres éditions antérieures à celle que nous avons donnée en 1823. C’est dans l’édition de Paris, 1715 , qu*on a mis, pour la première fois, dans le titre, l’Hyménée et l’Amour.
– Marie-Thérèse de Bourbon, dite Mademoiselle de Bourbon, fille aînée de Henri-Jules, prince de Condé, et d’Anne de Bavière, fut mariée, par dispense du pape, à Versailles, le 29 juin 1688, à François-Louis de Bourbon, prince de Conti. C’est au sujet de ce mariage que La Fontaine fit cet épithalame. Voltaire, dans le Siècle de Louis XIV, donne pour femme à François-Louis de Bourbon-Conti, Adélaïde de Bourbon. Il se trompe : elle se nommait Thérèse de Bourbon. C’est sa seconde fille qui fut nommée Louise-Adélaïde. (Voyez. Anselme, Histoire généalogique et chronologique de la maison de France, troisième édition in-folio, 1726, t. I, p. 348-35o.) François-Louis de Bourbon était né le 3o avril 1664, et Marie-Thérèse de Bourbon le 1 février 1666.

Au travers de toute sa vie, La Fontaine, malgré sa nature joyeuse, épicurienne, sans ostentation cependant, a gardé un arrière-fonds de mélancolie… » Paul Nayrac

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.