Épigrammes et Jean de La Fontaine

0 261

Épigrammes de La Fontaine et de divers auteurs


On a dit et répété que La Fontaine n’avait pas été apprécié par ses contemporains. Il ne l’a pas été, cela est vrai, par Louis XIV, ni par le représentant le plus complet de l’esprit et du siècle de Louis XIV, Boileau. On le comprend : La Fontaine, en quelque sorte, n’était pas de leur temps, et il appartenait, par son esprit, au XVIe siècle, par ses mœurs, au XVIIIe. Mais Racine, et Molière surtout, lui rendirent justice; il eut  de son vivant, le même privilège que dans la postérité, de charmer les beaux esprits, et de plaire au reste du monde.
Il a été si souvent jugé, c’est-à-dire si souvent loué, que ce serait prendre un soin superflu que de développer ici, après tant d’autres, les beautés de ses ouvrages…


Épigrammes :

  1. Épigramme contre le mariage
  2. Épigramme sur les bains malpropres
  3. Épigramme sur un mot de Scarron
  4. Épigramme de La Fontaine contre Furetière
  5. Épigramme réponse de l’Abbé de Furetière
  6. Autre épigramme de Furetière
  7. Autre épigramme contre Antoine Furetière
  8. Épigramme de Robbé contre La Fontaine
  9. Épigramme contre La Fontaine, en faveur de Furetière
  10. Épigramme contre les pièces de Boyer
  11. Épigramme contre un pédant de collège
  12. Épigramme sur la mort de M. Colbert
  13. Sur un mariage contracté dans la vieillesse
  14. Épigramme contre Boileau
  15. Épigramme contre Baron
  16. Contre La Loubère

Autres épigrammes :

  1. Épigramme sur les fables de La Fontaine par Chaulieu
  2. Épigramme de L……..
  3. Épigramme de L……..suite
  4. Une épigramme que La Fontaine aurait pu écrire

* Furetière a dit de la Fontaine : « Toute sa littérature consiste dans la lecture de Rabelais, de Pétrone, de l’Arioste, de Boccace et de quelques autres semblables. » C’était ne vouloir reconnaître en lui que l’auteur des Contes. A. l’époque où un ressentiment furieux dictait à Furetière ce dénombrement satirique des modèles de la Fontaine, rien de plus incomplet, rien de plus faux. (Œuvres de J. de La Fontaine, par M. Henri Regnier…édition, 1883-1897)

Au travers de toute sa vie, La Fontaine, malgré sa nature joyeuse, épicurienne, sans ostentation cependant, a gardé un arrière-fonds de mélancolie… » Paul Nayrac

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.