Autre épigramme de Furetière

Autre épigramme de Furetière

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Autre épigramme de Furetière


1686.

M. de La Fontaine ayant reproché, pour toutes répliques, à son adversaire, qu’il falloit qu’il fût ladre, a donné sujet à cette autre épigramme :

Quelque ladre qu’on fût, il seroit impossible
Qu’un bois en grume et marmenteau
Ne se rendît pas très-sensible,
Si l’on étoit chargé d’un si pesant fardeau.
Mais quand un infâme préfère
A son honneur son intérêt,
Son courage volontaire
Le peut charger de toute une forêt,
Qu’il doit encor filer doux et se taire.

Antoine Furetière

(Paul Lacroix, Conservateur de la Bibliothèque de l’Arsenal. Œuvres inédites de J. de La Fontaine: avec diverses pièces en vers et en prose qui lui ont été attribuées – L. Hachette et Cie., 1863)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

On vous recommande : l'Art de lire les fables

C’est à l’usage de ceux qui lisent mal les Fables de La Fontaine, et de ceux qui es lisent trop bien, que nous publions ces essais de lecture à haute voix ou de récitation. La méthode, s’il est permis de donner ce nom ‘à une nouvelle disposition typographique, est simple et d’une application facile. Elle consiste seulement à suivre, en lisant, les indications suivantes qui ont rapport à la ponctuation, au trait —, au double trait =, à l’alinéa et aux mots italiques. La ponctuation simple — représente une pause variable...

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.