Épigramme contre Baron

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Épigramme contre le comédien Baron

* Michel Boyron, dit Michel Baron, est un comédien et dramaturge français, né le 7 ou le 8 octobre 1653 , à Paris où il est mort le 22 décembre 1729.


1682

A qui doivent leur réussite
Les pièces qui ne vont pas mal ?
À quelque bon acteur de grand mérite :
Cléopâtre à Baron, Andromède au cheval ?

 

Baron
Baron

1. Cette sanglante épigramme est tirée aussi des manuscrits de Trallage. La Fontaine, à l’occasion de sa querelle avec Lully, s’était brouillé avec Baron en 1679, et il n’était pas en meilleure intelligence avec la veuve de Molière, remariée alors au comédien Guérin d’Etriché : il l’avait sacrifiée à la Champmeslé, en épousant les haines et les jalousies de cette dernière. Ce fut là l’origine du célèbre pamphlet : la Fameuse Comédienne, que nous avons réimprimé dans les Œuvres inédites, et qui date certainement de cette époque, quoiqu’il n’ait vu le jour qu’en 1688. Cette épigramme a été attribuée a Racine, et sans raison, car en 1682 Racine ne s’occupait plus des choses de théâtre depuis plus de cinq ans.
2. La Mort de Cléopâtre, par La Chapelle, fut représentée avec succès au théâtre de la rue Guénégaud en décembre 1681, et la reprise de l’Andromède de Corneille eut lieu, à ce même théâtre, en 1682. Baron jouait Antoine dans la première de ces deux pièces ; dans la seconde, Persée paraissait monté sur un cheval ailé.

Paul Lacroix

*Par Nicolas de Largillière — Travail personnel 2017-10-29 15:46:49, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=64582688

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

On vous recommande : l'Art de lire les fables

C’est à l’usage de ceux qui lisent mal les Fables de La Fontaine, et de ceux qui es lisent trop bien, que nous publions ces essais de lecture à haute voix ou de récitation. La méthode, s’il est permis de donner ce nom ‘à une nouvelle disposition typographique, est simple et d’une application facile. Elle consiste seulement à suivre, en lisant, les indications suivantes qui ont rapport à la ponctuation, au trait —, au double trait =, à l’alinéa et aux mots italiques. La ponctuation simple — représente une pause variable...

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.