Dialogue sur les Jésuites

0 95

Dialogue sur les Jésuites


1664

Soupez le soir, et jeûnez à diner. —
Cela me cause un léger mal de tète. —
Ne jeûnez point. — Arnauld me fait jeûner. —
Escobar dit qu’Arnauld n’est qu’une bête.
Fi des auteurs qu’on crut au temps jadis !
Qu’ont-ils d’égal aux maximes du nôtre ?
Ils promettoient au plus un paradis :
En voici deux, pour ce monde et pour l’autre.

 

Au travers de toute sa vie, La Fontaine, malgré sa nature joyeuse, épicurienne, sans ostentation cependant, a gardé un arrière-fonds de mélancolie… » Paul Nayrac

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.