Conte: Le portrait d ‘Iris

0 62

icon-angle-double-right Contes de La Fontaine

Otoi qui peins d’une façon galante,
Maître passé dans Cythère et Paphos,
Fais un effort; peins-nous Iris absente.
Tu n’as point vu cette beauté charmante,
Me diras-tu; tant mieux pour ton repos.
Je m’en vais donc t’instruire en peu de mots.
Premièrement, mets des lis et des roses;
Après cela des Amours et des Ris.
Mais à quoi bon le détail de ces choses?
D’une Vénus tu peux faire une Iris.
Nul ne saurait découvrir le mystère:
Traits si pareils jamais ne se sont vus:
Et tu pourras à Paphos et Cythère
De cette Iris refaire une Vénus.

“Conte: Le portrait d ‘Iris”

Au travers de toute sa vie, La Fontaine, malgré sa nature joyeuse, épicurienne, sans ostentation cependant, a gardé un arrière-fonds de mélancolie… » Paul Nayrac

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.