Conte : L’Amour mouillé

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Contes

Jean de La Fontaine – Conte : L’Amour mouillé

Autre imitation d’Anacréon.

J’étois couché mollement,
Et, contre mon ordinaire,
Je dormois tranquillement,
Quand un enfant s’en vint faire
A ma porte quelque bruit.
Il pleuvoit fort cette nuit :
Le vent, le froid et l’orage
Contre l’enfant faisoient rage.
« Ouvrez, dit-il, je suis nu. »
Moi, charitable et bonhomme,
J’ouvre au pauvre morfondu,
Et m’enquiers comme il se nomme.
« Je te le dirai tantôt,
Repartit-il, car il faut
Qu’auparavant je m’essuie. »
J’allume aussitôt du feu.
Il regarde si la pluie
N’a point gâté quelque peu
Un arc dont je me méfie.
Je m’approche toutefois,
Et de l’enfant prends les doigts,
Les réchauffe ; et dans moi-même
Je dis : « Pourquoi craindre tant ?
Que peut-il ? C’est un enfant :
Ma couardise est extrême
D’avoir eu le moindre effroi ;
Que seroit-ce si chez moi
J’avois reçu Polyphème ? »
L’enfant, d’un air enjoué,
Ayant un peu secoué
Les pièces de son armure
Et sa blonde chevelure,
Prend un trait, un trait vainqueur,
Qu’il me lance au fond du coeur.
« Voilà, dit-il, pour ta peine.
Souviens-toi bien de Climène,
Et de l’Amour, c’est mon nom.
– Ah !je vous connois, lui dis-je,
Ingrat et cruel garçon !
Faut-il que qui vous oblige
Soit traité de la façon ! »
Amour fit une gambade ;
Et le petit scélérat
Me dit : « Pauvre camarade,
Mon arc est en bon état,
Mais ton coeur est bien malade. »

Notes et analyses de Louis Moland :

Conte : L’Amour mouillé 

Autre imitation d’Anacréon. Walkenaer a inscrit en tête de ce morceau le titre qu’on lui donne habituellement : l’Amour mouillé.

L’ode d’Anacréon est la troisième du recueil de ce poète.

conte_la_fontaineTraduction : « Naguère à l’heure de minuit, lorsque la Grande Ourse tourne déjà près de la main du Bouvier et que les mortels fatigués sont sous le joug du sommeil, l’Amour vint tout à coup ébranler mes verrous : « Qui heurte ainsi à ma porte, dis-je, et ne craint pas de troubler mes songes ?  — Ouvre, répond l’Amour, ne t’effraye pas ; je suis un enfant mouillé par la pluie et perdu au milieu de l’obscurité de la nuit. » Ces paroles m’inspirent de la pitié ; vite j’allume une lampe et j’ouvre. Je vois alors un jeune enfant ailé, portant un arc et un carquois. Je le fais asseoir près du foyer, et je m’empresse de réchauffer ses mains dans les miennes, d’exprimer l’eau de sa chevelure. Quand il n’a plus froid : « Voyons « un peu cet arc, dit-il, sachons si la corde a bien souffert de l’orage. » Il le bande, et me frappe au milieu du cœur, comme une guêpe de son aiguillon. Puis il saute en riant aux éclats : « Hôte, félicite-moi, dit-il; mon arc n’a pas souffert.  Mais ton cœur sera bien malade. »

Ronsard, avant La Fontaine, a imité le même morceau :

Au Sieur Robertet

Du malheur de recevoir
Un étrange , sans avoir
De lui quelque connoissance,
Tu as fait expérience,
Ménélas, ayant reçu
Paris dont tu fus déçu :
Et moi je viens dela faire
Qui ore ai voulu retraire
Sottement un étranger
Dans ma chambre et le loger.
Il étoit minuit, et l’Ourse
De son char tournoit la course
Entre les mains du Bouvier,
Quand le somme vint lier
D’une chaîne sommeillère
Mes yeux clos sous la paupière.
…………………………………………….
Voilà, Robertet, le bien,
(Mon Robertet, qui embrasse»
Les neuf Muses et les Grâces),
Le bien qui m’est advenu
Pour loger un inconnu.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

On vous recommande : l'Art de lire les fables

C’est à l’usage de ceux qui lisent mal les Fables de La Fontaine, et de ceux qui es lisent trop bien, que nous publions ces essais de lecture à haute voix ou de récitation. La méthode, s’il est permis de donner ce nom ‘à une nouvelle disposition typographique, est simple et d’une application facile. Elle consiste seulement à suivre, en lisant, les indications suivantes qui ont rapport à la ponctuation, au trait —, au double trait =, à l’alinéa et aux mots italiques. La ponctuation simple — représente une pause variable...

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.