Citations de La Fontaine D

0 64

ABCDEFGHIJLMNOPQRSTUV
Chiffres Romains : le Livre – Chiffres Arabes : la fable.

Danger :

. . Dans les dangers qui nous suivent en croupe,
Le doux parler ne nuit de rien. III, 12

Tel le cherchoit, dit-il, qui, changeant de langage.
S’enfuit aussitôt qu’il le voit VI, 2

Le trop d’attention qu’on a pour le danger
Fait le plus souvent qu’on y tombe. XII, 18

Danse :

Vous chantiez! j’en suis fort aise:
Hé bien! dansez maintenant. I, 1

Dauber :

Le renard se dispense et se tient clos et coi;
Le loup en fait sa cour, daube, au coucher du roi,
Son camarade absent. VIII, 3

Les daubeurs ont leur tour, d’une ou d’autre manière. Ibid.

Déesse :

Une déesse dit tout co qu’elle a dans l’ âme. XII, 1

Défaut :

Chacun a son défaut où toujours il revient :
Honte ni peur n’y remédie.

Délicats :

Les délicats sont malheureux :
Rien nu sauroit les satisfaire. II, I

Démons :

Deux démons à leur gré partagent notre vie,
Et de son patrimoine ont chassé la raison;
Je ne vois point do cœur qui ne leur sacrifie :
Si vous me demandez leur état et leur nom.
J’appelle l’un Amour, et l’autre Ambition. X, 10

Dents :

Le moins qu’on peut laisser de prise aux dents d’autrui.
C’est le mieux……………
Témoin maître Mouflar armé d’un gorgerin ;
Du reste ayant d’oreille autant que sur ma main.
Un loup n’eût su par où le prendre. X, 9

Descartes:

Descartes, ce mortel dont on eût fait un dieu
Chez les païens………….. X, 1

Déserts :

J’ai passé les déserts ; mais nous n’y bûmes point. VIII, 9

Désirs :

Heureux qui vit chez soi.
De régler ses désirs faisant tout son emploi! VII, 12
. . . Chacun croit fort aisément
Ce qu’il craint et ce qu’il désire. XI, 6

Destin :

Le bien, nous le faisons; le mal, c’est la fortune.
On a toujours raison, le destin toujours tort. VII, 14

Destinée :

Ou rencontre sa destinée
Souvent par des chemins qu’on prend pour l’éviter. VIII, 16

Devineresse :

Enfin, quoique ignorante à vingt et trois carats,
Elle passoit pour un oracle : L’oracle étoit logé dedans un galetas. VII, 15

Diable, voy. Bourse.

Dieu :

Quant aux volontés souveraines
De relui qui fait tout et rien qu’avec dessein.
Qui les sait, que lui seul? Comment lire en son sein ?
Auroit-il imprimé sur le front des étoiles
Ce que la nuit des temps enferme dans ses voiles ? II, 13

Dieu prodigue ses biens A ceux qui font vœu d’être siens. VII, 3

Dieu fait bien ce qu’il fait. IX, 4

Dieu fit bien ce qu’il fit, et je n’en sais pas plus. XII, 8

Les petits et les grands sont égaux à ses yeux. XII, 21

Discorde (la) :

Chez l’animal qu’on appelle homme
On la reçut à bras ouverts,
Elle et Que-si-que-non son frère,
Avecque Tien-et-mien son père. VI, 20

La discorde a toujours régné dans l’univers. XII, 8

Discours :

Je m’en tais : aussi bien les Ris et les Amours
Ne sont pas soupçonnés d’aimer les longs discours. XII, 1

Dispute:

La dispute est d’un grand secours :
Sans elle on dormiroit toujours. IX, 14

Diversité :

Ce n’est pas sur l’habit
Que la diversité me plaît : c’est dans l’esprit. IX, 3

Tout en tout est divers : ôtez-vous de l’esprit
Qu’aucun être ait été composé sur le vôtre. IX, 12

Doucet, voy. Chat.

Douceur :

Plus fait douceur que violence. VI, 3

Doyen :

Chacun fut de l’avis de monsieur le doyen. II, 2

  • Citations de La Fontaine – D

Au travers de toute sa vie, La Fontaine, malgré sa nature joyeuse, épicurienne, sans ostentation cependant, a gardé un arrière-fonds de mélancolie… » Paul Nayrac

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.