Citations de La Fontaine D

0 84

ABCDEFGHIJLMNOPQRSTUV
Chiffres Romains : le Livre – Chiffres Arabes : la fable.

Danger :

. . Dans les dangers qui nous suivent en croupe,
Le doux parler ne nuit de rien. III, 12

Tel le cherchoit, dit-il, qui, changeant de langage.
S’enfuit aussitôt qu’il le voit VI, 2

Le trop d’attention qu’on a pour le danger
Fait le plus souvent qu’on y tombe. XII, 18

Danse :

Vous chantiez! j’en suis fort aise:
Hé bien! dansez maintenant. I, 1

Dauber :

Le renard se dispense et se tient clos et coi;
Le loup en fait sa cour, daube, au coucher du roi,
Son camarade absent. VIII, 3

Les daubeurs ont leur tour, d’une ou d’autre manière. Ibid.

Déesse :

Une déesse dit tout co qu’elle a dans l’ âme. XII, 1

Défaut :

Chacun a son défaut où toujours il revient :
Honte ni peur n’y remédie.

Délicats :

Les délicats sont malheureux :
Rien nu sauroit les satisfaire. II, I

Démons :

Deux démons à leur gré partagent notre vie,
Et de son patrimoine ont chassé la raison;
Je ne vois point do cœur qui ne leur sacrifie :
Si vous me demandez leur état et leur nom.
J’appelle l’un Amour, et l’autre Ambition. X, 10

Dents :

Le moins qu’on peut laisser de prise aux dents d’autrui.
C’est le mieux……………
Témoin maître Mouflar armé d’un gorgerin ;
Du reste ayant d’oreille autant que sur ma main.
Un loup n’eût su par où le prendre. X, 9

Descartes:

Descartes, ce mortel dont on eût fait un dieu
Chez les païens………….. X, 1

Déserts :

J’ai passé les déserts ; mais nous n’y bûmes point. VIII, 9

Désirs :

Heureux qui vit chez soi.
De régler ses désirs faisant tout son emploi! VII, 12
. . . Chacun croit fort aisément
Ce qu’il craint et ce qu’il désire. XI, 6

Destin :

Le bien, nous le faisons; le mal, c’est la fortune.
On a toujours raison, le destin toujours tort. VII, 14

Destinée :

Ou rencontre sa destinée
Souvent par des chemins qu’on prend pour l’éviter. VIII, 16

Devineresse :

Enfin, quoique ignorante à vingt et trois carats,
Elle passoit pour un oracle : L’oracle étoit logé dedans un galetas. VII, 15

Diable, voy. Bourse.

Dieu :

Quant aux volontés souveraines
De relui qui fait tout et rien qu’avec dessein.
Qui les sait, que lui seul? Comment lire en son sein ?
Auroit-il imprimé sur le front des étoiles
Ce que la nuit des temps enferme dans ses voiles ? II, 13

Dieu prodigue ses biens A ceux qui font vœu d’être siens. VII, 3

Dieu fait bien ce qu’il fait. IX, 4

Dieu fit bien ce qu’il fit, et je n’en sais pas plus. XII, 8

Les petits et les grands sont égaux à ses yeux. XII, 21

Discorde (la) :

Chez l’animal qu’on appelle homme
On la reçut à bras ouverts,
Elle et Que-si-que-non son frère,
Avecque Tien-et-mien son père. VI, 20

La discorde a toujours régné dans l’univers. XII, 8

Discours :

Je m’en tais : aussi bien les Ris et les Amours
Ne sont pas soupçonnés d’aimer les longs discours. XII, 1

Dispute:

La dispute est d’un grand secours :
Sans elle on dormiroit toujours. IX, 14

Diversité :

Ce n’est pas sur l’habit
Que la diversité me plaît : c’est dans l’esprit. IX, 3

Tout en tout est divers : ôtez-vous de l’esprit
Qu’aucun être ait été composé sur le vôtre. IX, 12

Doucet, voy. Chat.

Douceur :

Plus fait douceur que violence. VI, 3

Doyen :

Chacun fut de l’avis de monsieur le doyen. II, 2

  • Citations de La Fontaine – D

Chez La Fontaine, la bonté du cœur n'excluait pas la malice de l'esprit; mais ce n'était pas contre les individus que s'exerçait cette malice; il s'attaquait à l'inépuisable fonds de la nature humaine, et c'est elle qui fournit ample matière aux types immortels qu'il a mis en scène.Alexandre Rodolphe Vinet

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.