Chronologie de l’œuvre de La Fontaine

1 113

Ordre chronologique de la parution des œuvres de La Fontaine :


1654. — L’Eunuque, comédie (imitée de Térence, par J. de La Fontaine). Paris, Augustin Courbé, 1654, in-4° de 4 (T. prélim. et 152 pag. Achevé d’imprimer le 17 août 1654.
1661. — Élégie (aux Nymphes de Vaux, pour le surintendant Fouquet). Sans indication de lieu, de libraire, ni de date, in-4 de 3 pages. Première impression clandestine de cette pièce en 1661 ou 1662.
Dans les Plaisirs de la poésie galante, gaillarde et amoureuse, recueil sans date, mais antérieur à 1661, on imprima le Conte de ***, qui se trouve dans la première partie des Contes (sous le n° IX), et qui a dix vers.
1665. — Nouvelles en vers tirées de Boccace et de l’Arioste, par M. D. L. F. A Paris, chez Claude Barbin, vis-à-vis le portail de la Sainte-Chapelle, au Signe de la Croix, 1665. Avec privilège du roi. Le privilège est du 14 janvier 1664. L’achevé d’imprimer, du 10 décembre 1664. Ce petit volume contient un avertissement de l’auteur, plus le Cocu battu et content, et Joconde.
— Contes et Nouvelles en vers de M. de La Fontaine. Paris, chez Claude Barbin…, 1665. Avec une nouvelle préface. L’achevé d’imprimer est du 10 janvier 1665.
Ce volume contient dix contes (y compris Joconde et le Cocu battu et content), qui forment la première partie du recueil total des contes (à l’exception du n° VI, ” conte tiré d’Athénée “, introduit dans cette première partie des contes par les éditeurs modernes). Il renferme en outre :
Imitation d’un livre intitulé les Arrêts d’amour;
— Les Amours de Mars et de Vénus, fragment ;
— La ballade dont le refrain est : “Je me plais aux livres d’amour. ”
1666. — Deuxième partie des Contes et Nouvelles en vers de M. de La Fontaine. A Paris, chez Claude Barbin ou L. Billaine (1646 pour) 1666, in-I2.
Cette deuxième partie ne comprend pas ces trois contes : l’Hermite, le Muet (Mazet) de Lamporecchio) et les Cordeliers de Catalogne. Ces trois contes furent imprimés, pour la première fois, dans une édition hollandaise en 1668.
1667. — Pour le malheureux Oronte (élégie aux nymphes de Vaux), dans le Recueil de quelques pièces nouvelles et variantes, tant en prose qu’en vers. Cologne, Pierre Marteau, 1667, in-12. lbid Fragments, I, II et III du Songé de Vaux,
1667 — L’Ermite, le Muet (Mazet de Lamporecchio) et les Cordeliers de Catalogne paraissent dans une publication illustrée. Recueil contenant plusieurs discours libres et moraux et quelques nouvelles en vers non encore imprimées. À Cologne, 1667 (à la Sphère).
1668. — Les trois mêmes contes sont réimprimés dans le Recueil des contes du sieur de La Fontaine, les satires de Boileau et autres pièces curieuses. A Amsterdam, chez Jean Verhoeven (à la Sphère), 1668, in-12.
— Fables choisies et mises en vers, par M. de La Fontaine. Paris, Claude Barbin ou Denys Thierry, 1668, in-4° de 28 feuillets prélim. et 280 pages; fig. de Chauveau. Achevé d’imprimer le 31 mars.
Édition originale des six premiers livres des fables, immédiatement réimprimés en 2 volumes in-12.
1669 — Fragment de la Coupe enchantée, dans les Contes et Nouvelles en vers de M. de La Fontaine. A Leyde, chez Jean Sambix, 1669, in-12.
— Les Amours de Psyché et de Cupidon. Paris, Cl. Darbin (et D. Thierry), 1669. Première édition, in-8° de 12 feuillets prélim. et de 500 pages. A la suite est le poème d’Adonis. Le privilège est du 2 mai 1668. et l’achevé d’imprimer du 31 janvier 1669.
— Même année, édition in-12 de 392 pages.
1671. — Contes et Nouvelles en vers de M. de La Fontaine. Troisième partie. A Paris, chez Cl. Barbin, au Palais sur le perron de la Sainte-Chapelle, 1671, avec privilège du roi, grand in-12 de 211 pages, non compris le titre. Achevé d’imprimer, pour la première fois, le 27 de janvier 1671.
Ce volume contient, outre ce qui constitue la troisième partie du recueil des contes, deux pièces dialoguées :
Le différend de Beaux-Yeux et de Belle-Bouche ;
— Climène, comédie.
— Fables nouvelles et autres poésies de M. de La Fontaine. Paris, Cl. Barbin (ou Denys Thierry) , avec privilège du roi, 1671, in-12 de 12 ff. prélim. et 184 pag. Fig. de Fr. Chauveau. Achevé d’imprimer le 12 mars. Ce recueil est composé de ce qui suit :
— A Son Altesse Monseigneur le duc de Guise ;
— Avertissement ;
— Huit fables énumérées t. I, p. l, XXXIV ;
— Le Songe de Vaux. — Trois fragments ;
— A. M. F. — Monseigneur, le zèle que vous avez, etc.;
— Ode pour Madame ;
— Ode pour la paix ;
— Ballade de pour la reine;
— Pour la reine en suite de la Ballade précédente;
— Lettre à M. D. C. A. P. M. (épître I) ;
— Pour Mme de Sévigné; A M… (Je ne m’attendais pas) ;
— A M… (Vous vous étonnez, dites-vous) ;
— Sonnet pour Monseigneur C.;
— Madrigal pour la même ;
— Pour la même. — Une muse parle ;
— Contre la même, qui faisait des vers pendant le vivant de son mari, et qui n’en fit plus après sa mort ;
— Épigramme sur un mot de Scarron ;
— Épitaphe d’un paresseux ;
— Épitaphe d’un grand parleur ;
— Épigramme contre le mariage ;
— Autre épigramme : Ubi lavantur, etc.;
— Rondeau redoublé;
— Ballade à M. F… pour le pont de Château-Thierry ;
— Élégie pour M. F… (Remplissez…) ;
— Ode au roi (Prince qui fais nos destinées) ;
— Pour Mlle d’Alençon, sonnet ;
— Pour Mlle de Poussay, sonnet ;
— Pour Mignon, chien de S. A. R. Madame douairière d’Orléans ;
— A S. A. S. madame la princesse de Bavière ;
— Pour S. A. E. M. le cardinal de Bouillon, après son brevet de cardinalat;
— Élégie I. — Amour, que t’ai-je fait ?;
— Élégie II ;
— Élégie III ;
— Élégie IV ;
— Avertissement en tête- du poème d’Adonis. — Il y a longtemps que…;
— Adonis.
— Recueil de poésies chrestiennes et diverses, dédié à Monseigneur le prince de Conti, par M. de La Fontaine. Paris, P. Le Petit, 1671 ; 3 vol. in-12. Privilège du 20 janvier 1669, accordé à Lucile Hélie de Brèves.
— Dédicace en vers (épître VIII);
— Paraphrase du psaume Dilgam te (ode V) ;
Plus, dans le troisième volume, un certain nombre de pièces antérieurement parues.
1672. — Fable du Soleil et des Grenouilles. Paris, F. Muguet, imprimeur du roi et de monsieur l’archevêque, 1072. In-8° de 3 pages. On lit à la fin les initiales D. L. G.
1673. — Poème de la captivité de saint Malc, par M. de La Fontaine. Paris, Cl. Darbin,1673. In-12 de 4 ff. prél. et 50 pp.
1674. — Les Troqueurs, conte par M. D. L. (sans lieu ni date). In-8° de 8 pages.
Édition probablement antérieure au recueil suivant.
— Nouveaux Contes de M de La Fontaine, à Mons, chez Gaspard Migeon, MDCLXXIV, petit in-8° de 108 pp. Ce volume contient la quatrième partie des contes, plus les Stances sur Janot et Colin.
1678-1670. — Fables choisies mises en vers par M. de La Fontaine. Paris, Cl. Barbin, 1678-1679, 2 vol. in-12.
Ces deux volumes contiennent la suite des fables, cinq nouveaux livres ( les livres VII, VIII, IX, X et XI des éditions modernes), dans lesquels figurent les huit fables publiées en 1671. Kn même temps, les six premiers livres étaient réimprimés en deux volumes, le tout formant quatre volumes in-12, dont les deux premiers furent achevés d’imprimer le 3 mai 1678, ot les deux derniers le 15 mai 1679.
L’ouvrage entier est divisé assez singulièrement dans cette édition.
— Ode pour la paix. Paris, Cl. Barbin, 1070, in-4 de 8 papes.
1681. — Les Epistres de Senèque, nouvelle traduction par feu M. Pintrel, revue et imprimée par les soins de M. de La Fontaine. Paris, Cl. Barbin, 1681, 2 vol. in-12.
1682. — Le Poème du quinquina et autres ouvrages en vers, par M. de La Fontaine. Paris, D. Thierry et Cl. Barbin, 1682, in-12 de 2 ff. prél. et 242 pages.
Ces autres ouvrages sont : La Matrone d’Êphèse, conte ;
Belphégor, conte ;
Daphné, opéra ;
Galatée, opéra.
1684. — Le Mercure galant, numéro de janvier, contient la Ballade : L’événement n’en peut être qu’heureux.
1685. — Ouvrages de prose et de poésie des sieurs de Maucroy (sic) et de La Fontaine. Paris, Cl. Barnin, 1685, 2 vol. in-12 : le premier de 12 ff. pélim. et 275 pages; le second de 8 ff. prélim. et 428 pages.
Les deux volumes reprenaient 15 fables allant de « L’amour et la folie » (livre XII, fable XIV) à « Les filles de Minée » (livre XII, fable XXVIII), certains textes étant alors remaniés et leurs titres un peu modifiés. Le — premier tome comprend notamment les fables et contes suivants :

— La folie et l’amour
— Le renard le loup et le cheval
— Le rat le corbeau la gazelle et la tortue
— La foret et le bûcheron
— Le renard et les poulets d’inde
— Le singe
— Le philosophe scythe
— L’éléphant et le singe de Jupiter
— Un fou et un sage
— Le renard anglois
— Daphnis et alcimadure
— Philemon & baucis
— Discours à Mme de la sablière
— La clochette
— Le fleuve scamandre
— La confidente sans le savoir
— Le remède
— Les aveux indiscrets
— Les filles de minée

Le premier volume comprenant la part de La Fontaine dans cette publication contient aussi :

— L’Avertissement;
— L’épître dédicatoire au procureur général de Harlay ;
— La Ballade au roi : « L’événement n’en peut être qu’heureux » ;
— Les fables énumérées ci-dessus ;
— Au roi pour Lulli, dédicace de l’opéra l’Amadis ;
— Au roi pour Lulli, dédicace de l’opéra de Roland ;
— Le comte de Fiesque au roi ;
— Ballade pour Monseigneur le duc de Bourgogne et envoi ;;
— Épître A M. (Pellisson) : « Je vous l’avoue et c’est la vérité » ;
— Ballade à Mme (Fouquet) : « Comme je vois monseigneur votre époux » ;
— Ballade à M. (Fouquel ) : « Trois fois dix vers et puis cinq d’ajoutés » ;
— Ballade sur la paix des Pyrénées et sur le mariage du roi : « Dame Bellone ayant plié bagage » ;
— Dizain à Mme ( Fouquet) : « Dedans mes vers on n’entend plus parler » ;
— Sixain pour le roi : « Des que l’heure est venue, Amour parle on vainqueur » ;
— Dizain à M. (Fouquet) : « Trois madrigaux, ce n’est pas votre compte » ;
— Ode pour la paix : « Le noir démon des combats » ;
— Avertissement pour l’inscription tirée de Boissard;
— Inscription tirée de Boissard ;
— Remerciement du sieur de La Fontaine à l’Académie française.

Pierre Mortier, libraire à Amsterdam, fit imprimer, en 1688, un recueil qui porte le même titre que celui-ci, mais qui est différemment composé. En effet, le premier volume renferme les traductions des discours de Demosthènes et de Cicéron, et des dialogues de Platon, qui forment le tome II du recueil de Paris de 1685. La préface de François de Maucroix se trouve en tête de ce volume, et l’avertissement de La Fontaine est après cette préface. Le second volume contient d’abord tout ce qui se trouve dans le premier dans l’édition do 1685, et ensuite tout ce qui est dans le volume publié en 1682 par La Fontaine en son nom seul, et intitulé Poème du Quinquina et autres ouvrages en vers.
1687. — Impression à part de l’ÉpItre à M. l’évêque de Soissons et de la lettre de M. de Bonrepaux, in-4° de 7 pages,avec approbation en date du 5 février 1687.
1688. — Retour des Pièces choisies, ou Bigarrures curieuses Emmerich, chez la veuve de Renouard Varius, 1688, 2 vol. petit in-12.
— La lettre à la duchesse de Bouillon, en 1687, et la réponse de Saint-Évremond à La Fontaine, figurent dans ce recueil.

grenouille-boeuf-augustin-legrand
La Grenouille et le Bœuf

1690 à 1692 —  Le mercure galant :
— décembre 1690 publie « les compagnons d’Ulysse »
— février 1691 les «deux chèvres »
— mars 1691 «  Du thésauriseur et du singe »
— décembre 1692 « La ligue des rats » authenticité douteuse reprise dans les œuvres posthumes de 1696.

1694. — Fables choisies mises en vers, par M. de La Fontaine. Paris, Denis Thierry et Cl. Barbin, in-12.
C’est la dernière partie des fables qui formèrent ensuite le livre XII. La Fontaine y a ajouté quelque» contes antérieurement parus.
1696. — Les Œuvres posthumes de M. de La Fontaine, à Paris, chez Guillaume Deluyne, libraire juré au Palais, dans la salle des Merciers, à la Justice, 1696 ; avec privilège du roi. Ce recueil contient ce qui suit :
M. le marquis de Sablé, épître dédicatoire signée : Ulrich;
Préface ;
Portrait de M. de La Fontaine, par M*** ;
Comparaison d’Alexandre, … ;
Vers à l’évêque d’Avranches ;
Lettre à M. de Bonrespaux;
Vers à M. Simon de Troyes ;
Lettre à M. Girin ;
Lettre à M. de Bonrespaux ;
Lettre à Mme la duchesse de Bouillon ;
Réponse de M de Saint-Èvremond à la lettre de M. de L. F. à Mme la duchesse de Bouillon;
Réponse de La Fontaine à M. de Saint-Évremond ;
Vers sur tu portrait du roi ;
Vers à L. A. S. Mlle de Bourbon et Mgr le prince de Conti ( l’Hyménée et l’Amour) ;
Fable. Le Roi, le Milan et le Chasseur ;
A M. l’abbé Verger ;
Réponse de M. l’abbé Verger ;
Les quiproquo ;
Vers à la manière de Neufgerma ;
Ballade sur le nom de Louis le Hardi ;
Le Songe, pour Mme la princesse de Conti ;
Pour le portrait de M. Berlin;
Pour un autre portrait (Van der Bruggen) ;
A Mgr le duc de Vendôme ;
A M. le prince de Conti (Je n’ai différé) ;
Relation de l’entrée de la reine ;
A Mme de La Fayette ;
Lettre à M. de Turenne ;
Lettre à S. A. Mgr le prince de Conti (On m’a dit…);
Vers pour M ***. sur l’air des Folies d’Espagne ;
Le Vieux Chat et la jeune Souris ;
Le Soleil et les Grenouilles ;
La Querelle des chats et des chiens, …;
Sonnet servant de réponse à un bout-rimé du sieur de Furetière ;
Vers a Mme de Fontanges ;
Épître pour M. L. C. D. C. (Vous demandez…);
Églogue. Climmène, Annette ;
Madrigal (Soulagez mon tourment,…) ;
A S. A. Mgr le prince de Conti ( Pleurez-vous ?…) :
Chansons ;
A Mme *** (J’ai reçu, madame, une lettre de vous) ;
A la même (J’ai reçu, madame, une de vos lettres) ;
A M. le chevalier de Sillery ;
Traduct. paraph. de la prose Dies irœ ;
La Ligue des rats ;
Le Thésauriseur et le Singe ;
Les deux Chèvres ;
Le Jupe arbitre ;
Épitaphe de M. de La Fontaine.

Au travers de toute sa vie, La Fontaine, malgré sa nature joyeuse, épicurienne, sans ostentation cependant, a gardé un arrière-fonds de mélancolie… » Paul Nayrac

1 commentaire
  1. Jean cadroy dit

    Bonjour merci beaucoup de ce travail et de votre site.
    Concernant l’ordre chronologique de la parution des oeuvres de LF il faut signaler je pense les éditions de 3 fables de LF dans le mercure galant au début des années 1690 et de 8 dans “Esope en belle humeur” parues chez MICHILS en 1690 qui ont ensuite été reprises dans l'”originale” de 1694 (et qui ne regroupe de facto quasiment que des fables déjà publiées dont celles de 1685 avec Maucroix que vous signalez par ailleurs).
    Bien cordialement.
    A votre disposition pour plus de précisions

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.