Causerie sur le Loup et l’Agneau

0 132

Le Loup et l’Agneau


Causerie sur La Fontaine par Lambert Sauveur

Le poète exprime lui-même la morale de cette fable: ” La raison du plus fort est toujours la meilleure.” Le loup et l’agneau se rencontrent. Nous savons d’abord bien lequel des deux cherchera la dispute, et La Fontaine nous a fait deviner par sa morale que le loup triomphera, non parce qu’il a raison, mais tout simplement parce qu’il est le plus fort. C’est tout comme les vieux rois de France qui disaient, ” Stat proratione voluntas.” Le loup ne pense pas autrement qu’eux. Écoutons la fable.

La raison du plus fort est toujours la meilleure :
Nous l’allons montrer tout à l’heure.
Un Agneau se désaltérait
Dans le courant d’une onde pure.
Un Loup survient à jeun qui cherchait aventure,
Et que la faim en ces lieux attirait.
Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?
Dit cet animal plein de rage :
Tu seras châtié de ta témérité.
– Sire, répond l’Agneau, que votre Majesté
Ne se mette pas en colère ;
Mais plutôt qu’elle considère
Que je me vas désaltérant
Dans le courant,
Plus de vingt pas au-dessous d’Elle,
Et que par conséquent, en aucune façon,
Je ne puis troubler sa boisson.
– Tu la troubles, reprit cette bête cruelle,
Et je sais que de moi tu médis l’an passé.
– Comment l’aurais-je fait si je n’étais pas né ?
Reprit l’Agneau, je tette encor ma mère.
– Si ce n’est toi, c’est donc ton frère.
– Je n’en ai point. – C’est donc quelqu’un des tiens :
Car vous ne m’épargnez guère,
Vous, vos bergers, et vos chiens.
On me l’a dit : il faut que je me venge.
Là-dessus, au fond des forêts
Le Loup l’emporte, et puis le mange,
Sans autre forme de procès.

Quel est le représentant de la violence dans la fable ? —-Le droit, lu, justice a-t-elle toujours raison dans les différents des hommes ? — Qui représente le droit ici ? — Pensez-vous qu’il triomphe ?— Pourquoi non ? — Est-il juste qu’on succombe parce qu’on est faible ?
L’agneau avait-il le droit de se désaltérer dans Tonde pure ? — Etait-il protégé par les lois ? — Le loup respecte-t-il les lois ?
Pourquoi le loup vient-il à la rivière ? — Est-ce pour boire ? — N’est-ce pas un aventurier et un usurpateur ? — Son langage est-il convenable ? — N’est-il pas violent dès les premiers mots ? — Quelles raisons cherche-t-il pour justifier le meurtre qu’il est décidé à commettre ? — Sont-ce de bonnes raisons ? — L’agneau a-t-il mal parlé du loup ? — N’a-t-il pas lieu de mal parler de lui ? — Connaissez-vous la fable intitulée : Les Obsèques de la Lionne ? — Dans cette fable le cerf ne pleure point aux obsèques de la lionne. ” Comment l’eût-il pu faire? . . . La reine avait jadis étranglé sa femme et son fils.” L’agneau n’a-t-il pas à se plaindre du loup comme le cerf de la lionne ?
Le loup n’est-il pas un hypocrite de chercher des raisons pour justifier son crime? — N’y-a-t-il pas dans l’histoire des conquérants qui sont comme le loup ? — Est-il vrai que ” la force prime le droit ” ? — Le droit n’est-il pas éternel ? — En Dieu le droit et la force ne sont-ils pas réunis et toujours d’accord ? — En est-il de même chez les hommes ? — Les hommes qui ont pour eux la force sans la justice n’ont-ils pas contre eux Dieu et la conscience humaine ?
Aimez-vous les loups, mademoiselle ? — Et les hommes-loups ?

Lambert Sauveur

(Causeries avec mes élèves, Lambert Sauveur, F.W. Christern, 1875)

Au travers de toute sa vie, La Fontaine, malgré sa nature joyeuse, épicurienne, sans ostentation cependant, a gardé un arrière-fonds de mélancolie… » Paul Nayrac

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.