Toutes les fables de Jean de La Fontaine, poèmes, fables, poésies et lettres, pièces de théatre...

Épigramme contre les pièces de Boyer

Épigramme contre les pièces de Boyer

0 126

Épigramme contre les pièces de Boyer *

 

Quand les pièces représentées,
De Boyer, sont peu fréquentées,
Chagrin qu’il est d’y voir peu d’assistants,
Voici comme il tourne la chose :
Vendredi, la pluie en est cause,
Et le dimanche, le beau temps.

De La Fontaine

 

* Cette épigramme, tirée des manuscrits de Trallage on elle fait suite à une autre épigramme attribuée également à La Fontaine, s’y trouve précédée dune note ainsi conçue : « Les deux excuses que M. Claude Boyer allégua, un jour, à un de ses amis, qui lui demandoit des nouvelles d’une de ses comédies, qui ne fut jouée qu’un vendredi et un dimanche, firent le sujet de l’épigramme suivante. » Nous ne savons si cette note est de l’auteur de l’épigramme ou du sieur de Trallage. La Fontaine avait connu Boyer, lorsque ce poète dramatique, lié alors avec Molière, fit jouer sur le théâtre du Palais-Royal deux tragédies qui ne réussirent pas. Boyer s’obstinait à composer des pièces de théâtre et le public s’obstinait à les siffler. Cette épigramme a été donnée à Racine, qui ne l’avait jamais avouée, ni revendiquée.

(Paul Lacroix, Conservateur de la Bibliothèque de l’Arsenal. Œuvres inédites de J. de La Fontaine: avec diverses pièces en vers et en prose qui lui ont été attribuées – L. Hachette et Cie., 1863)

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.