Toutes les fables de Jean de La Fontaine, poèmes, fables, poésies et lettres, pièces de théatre...

Ballade au Roi

0 48

Ballade X au Roi


1684

Roi vraiment roi (cela dit toutes choses),
Forcez encor quelques remparts flamands,
Et puis la Paix, jointe au retour des roses,
Repeuplera l’Univers d’agréments.
Vous domptez tout, même les éléments,
Tant vous savez à propos entreprendre.
Mars, chaque hiver, s’en revenait attendre
A son foyer les Zéphyrs paresseux.
D’autres leçons vous lui faites apprendre
L’événement n’en peut être qu’heureux.

Entre vos mains tout devient imprenable;
Attaquez-vous, tout cède en peu de temps.
Il faut dix ans au héros de la Fable;
A vous, dix jours, quelquefois des instants.
Le bruit que font vos exploits éclatants
Perce les cieux; l’Olympe les admire :
Ses habitants protègent votre empire;
Le ciel n’y met de bornes que vos vœux.
Qu’y manque-t-il ? car vous n’avez qu’à dire
L’événement n’en peut être qu’heureux.

Tel que l’on voit Jupiter, dans Homère,
Emporter seul tout le reste des dieux,
Tel, balançant l’Europe tout entière,
Vous luttez seul contre cent envieux.
Je les compare à ces ambitieux
Qui, monts sur monts, déclarèrent la guerre
Aux Immortels. Jupin, croulant la terre,
Les abîma sous des rochers affreux.
Ainsi que lui prenez votre tonnerre
L’événement n’en peut être qu’heureux.

Vous n’êtes pas seulement estimable
Par ce grand art qui fait les conquérants
Terrible aux uns, aux autres tout aimable,
Des Scipions vous remplissez les rangs
Auguste et Jule, en vertus différents,
Vous feront place entre eux deux dans l’histoire.
Vos premiers pas courant à la victoire
Ont tout soumis; et ce cœur généreux
Dans les derniers affecte une autre gloire
L’événement n’en peut être qu’heureux.

Envoi

Ce doux penser, depuis un mois ou deux,
Console un peu mes Muses inquiètes.
Quelques esprits ont blâmé certains jeux,
Certains récits, qui ne sont que sornettes.
Si je défère aux leçons qu’ils m’ont faites,
Que veut-on plus? Soyez moins rigoureux,
Plus indulgent, plus favorable qu’eux,
Prince, en un mot, soyez ce que vous êtes
L’événement ne peut m’être qu’heureux.

 

– La Fontaine venait d’être nommé à l’Académie française ; mais le roi ne paraissait pas disposé à consentir à son élection. Notre poète fit cette ballade pour le fléchir. Voyez l’Histoire de la vie et des ouvrages de La Fontaine, troisième édition, 1824,  p. 33o.
– Le président Rose et d’autres rigoristes, qui ne voulaient pas que notre poète fût reçu de l’Académie, parce qu’il avait composé les contes.

Walckenaer

Laisser un commentaire

Laissez un message, merci. Votre adresse email ne sera pas publiée.